Le Dow Jones Industrial Average a pris 80,26 points à 9.627,48 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 23,63 points à 2.084,02 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a lui avancé de 1,04% (10,77 points) à 1.044,14 points.

Après des débuts hésitants, les trois indices se sont montrés plus fermes dès la fin de matinée pour s'établir finalement à leurs plus hauts niveaux depuis début novembre 2008 pour le Dow Jones et début octobre pour les deux autres.

"De nombreuses sociétés ont publié des prévisions de résultats
améliorés ce matin, ce qui a donné du tonus à Wall Street", ont expliqué les analystes de Charles Schwab.

Le fabricant de produits de grande consommation Procter & Gamble, qui prévoit une croissance organique de ses ventes de 1% à 4% au deuxième trimestre de son exercice décalé, a ainsi affiché l'une des plus fortes hausses du Dow Jones, de 4,24% à 56,04 dollars.

Le fabricant de composants électroniques Texas Instruments n'a en revanche pas profité de ses nouvelles prévisions relevées (-0,56% à 25,00 dollars).

La hausse des valeurs de l'énergie a également soutenu les indices.

"Ce marché est très fortement lié aux matières premières", a souligné Art Hogan, de Jefferies.

En outre, "la baisse surprise du nombre de nouveaux chômeurs" a participé à la progression du marché, selon Peter Cardillo, d'Avalon Partners, les investisseurs choisissant de se concentrer sur ce chiffre plutôt que sur le nombre total toujours élevé de chômeurs.

Le marché obligataire a très fortement progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans est descendu à 3,342% contre 3,479% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,175% contre 4,335% la veille.

Le Dow Jones Industrial Average a pris 80,26 points à 9.627,48 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 23,63 points à 2.084,02 points.L'indice élargi Standard & Poor's 500 a lui avancé de 1,04% (10,77 points) à 1.044,14 points.Après des débuts hésitants, les trois indices se sont montrés plus fermes dès la fin de matinée pour s'établir finalement à leurs plus hauts niveaux depuis début novembre 2008 pour le Dow Jones et début octobre pour les deux autres."De nombreuses sociétés ont publié des prévisions de résultats améliorés ce matin, ce qui a donné du tonus à Wall Street", ont expliqué les analystes de Charles Schwab.Le fabricant de produits de grande consommation Procter & Gamble, qui prévoit une croissance organique de ses ventes de 1% à 4% au deuxième trimestre de son exercice décalé, a ainsi affiché l'une des plus fortes hausses du Dow Jones, de 4,24% à 56,04 dollars.Le fabricant de composants électroniques Texas Instruments n'a en revanche pas profité de ses nouvelles prévisions relevées (-0,56% à 25,00 dollars).La hausse des valeurs de l'énergie a également soutenu les indices."Ce marché est très fortement lié aux matières premières", a souligné Art Hogan, de Jefferies.En outre, "la baisse surprise du nombre de nouveaux chômeurs" a participé à la progression du marché, selon Peter Cardillo, d'Avalon Partners, les investisseurs choisissant de se concentrer sur ce chiffre plutôt que sur le nombre total toujours élevé de chômeurs.Le marché obligataire a très fortement progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans est descendu à 3,342% contre 3,479% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,175% contre 4,335% la veille.