La Bourse de New York a fini en petite baisse, hier mardi, dans un marché prudent face à l'évolution de l'épidémie de grippe porcine et à la veille d'importantes annonces macroéconomiques aux Etats-Unis: le Dow Jones a perdu 0,10% et le Nasdaq 0,33%. Le Dow Jones Industrial Average a cédé 8,05 points, à 8.016,95 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 5,60 points, à 1.673,81 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a quant à lui abandonné 0,27% (2,35 point), à 855,16 points, dans un volume d'échanges très réduit. "C'était une séance calme, sans grands mouvements, en anticipation des nouvelles importantes" attendues mercredi, a commenté Lindsey Piegza, de FTN Financial.

Une première estimation du produit intérieur brut des Etats-Unis au premier trimestre doit être publiée avant l'ouverture de Wall Street, et la banque centrale américaine achèvera une réunion en cours de séance.

En baisse à l'ouverture, les indices de la place new-yorkaise se sont hissés à l'équilibre après la publication de l'indice de confiance du consommateur américain mesuré par l'institut Conference Board.

Il a regagné 12 points en avril, soit bien plus que prévu, à 39,2
points. Il remonte à son plus haut niveau depuis novembre 2008. "Heureusement que le consommateur a de l'optimisme", a commenté Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.

Mais après avoir hésité jusqu'aux dernières minutes d'échanges, le marché a finalement terminé dans le rouge, freiné par "la crainte de l'inconnu" suscitée par la grippe porcine, selon M. Volokhine.

Les investisseurs ont également été poussés à la prudence par les rumeurs concernant les "tests de résistance" auxquels les autorités américaines ont soumis les grandes banques.

Selon le Wall Street Journal, la banque centrale américaine a indiqué à Citigroup (-5,86% à 2,89 dollars) et Bank of America (-8,63% à 8,15 dollars) qu'elles avaient besoin de renforcer leurs fonds propres, au vu des résultats des tests.

Le marché obligataire a baissé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 3,002% contre 2,921% lundi soir et celui à 30 ans à 3,955% contre 3,838% la veille.

La Bourse de New York a fini en petite baisse, hier mardi, dans un marché prudent face à l'évolution de l'épidémie de grippe porcine et à la veille d'importantes annonces macroéconomiques aux Etats-Unis: le Dow Jones a perdu 0,10% et le Nasdaq 0,33%. Le Dow Jones Industrial Average a cédé 8,05 points, à 8.016,95 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 5,60 points, à 1.673,81 points.L'indice élargi Standard & Poor's 500 a quant à lui abandonné 0,27% (2,35 point), à 855,16 points, dans un volume d'échanges très réduit. "C'était une séance calme, sans grands mouvements, en anticipation des nouvelles importantes" attendues mercredi, a commenté Lindsey Piegza, de FTN Financial.Une première estimation du produit intérieur brut des Etats-Unis au premier trimestre doit être publiée avant l'ouverture de Wall Street, et la banque centrale américaine achèvera une réunion en cours de séance.En baisse à l'ouverture, les indices de la place new-yorkaise se sont hissés à l'équilibre après la publication de l'indice de confiance du consommateur américain mesuré par l'institut Conference Board.Il a regagné 12 points en avril, soit bien plus que prévu, à 39,2 points. Il remonte à son plus haut niveau depuis novembre 2008. "Heureusement que le consommateur a de l'optimisme", a commenté Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.Mais après avoir hésité jusqu'aux dernières minutes d'échanges, le marché a finalement terminé dans le rouge, freiné par "la crainte de l'inconnu" suscitée par la grippe porcine, selon M. Volokhine.Les investisseurs ont également été poussés à la prudence par les rumeurs concernant les "tests de résistance" auxquels les autorités américaines ont soumis les grandes banques.Selon le Wall Street Journal, la banque centrale américaine a indiqué à Citigroup (-5,86% à 2,89 dollars) et Bank of America (-8,63% à 8,15 dollars) qu'elles avaient besoin de renforcer leurs fonds propres, au vu des résultats des tests.Le marché obligataire a baissé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 3,002% contre 2,921% lundi soir et celui à 30 ans à 3,955% contre 3,838% la veille.