Le Nasdaq progressait même de 4,41%. L'espoir que les Bourses sont proches de leur plus bas et que les plans de relance seront couronnés de succès semble donc plus important que le découragement relatif au chômage.

Rappelons que ce ne sont pas moins de 530.000 emplois qui ont été supprimés au mois de novembre aux Etats-Unis. Le taux de chômage a ainsi atteint 6,7%, soit un plus haut depuis une quinzaine d'années. Et dire que les analystes avaient tablé sur une perte de quelque 340.000 emplois. Les secteurs les plus touchés sont les services et l'industrie.

Il convient également d'ajouter que les chiffres du chômage annoncés pour les mois de septembre et octobre ont été revus en forte hausse. En septembre, ce ne sont pas 284.000, mais 320.000 emplois qui ont été détruits et en octobre, les 240.000 emplois perdus ont été revus en hausse à pas moins de 403.000 emplois perdus. Ces chiffres désastreux nous apprennent donc que les suppressions d'emplois se sont chiffrées à plus de 1,2 million durant les trois derniers mois.

Le Nasdaq progressait même de 4,41%. L'espoir que les Bourses sont proches de leur plus bas et que les plans de relance seront couronnés de succès semble donc plus important que le découragement relatif au chômage.Rappelons que ce ne sont pas moins de 530.000 emplois qui ont été supprimés au mois de novembre aux Etats-Unis. Le taux de chômage a ainsi atteint 6,7%, soit un plus haut depuis une quinzaine d'années. Et dire que les analystes avaient tablé sur une perte de quelque 340.000 emplois. Les secteurs les plus touchés sont les services et l'industrie.Il convient également d'ajouter que les chiffres du chômage annoncés pour les mois de septembre et octobre ont été revus en forte hausse. En septembre, ce ne sont pas 284.000, mais 320.000 emplois qui ont été détruits et en octobre, les 240.000 emplois perdus ont été revus en hausse à pas moins de 403.000 emplois perdus. Ces chiffres désastreux nous apprennent donc que les suppressions d'emplois se sont chiffrées à plus de 1,2 million durant les trois derniers mois.