L'indice élargi Standard & Poor's 500 engrangeait quant à lui 0,47% (5,05 points) à 1.070,54 points. Jeudi, Wall Street avait terminé sur un modeste repli après avoir atteint la veille des niveaux inédits depuis près d'un an: le Dow Jones avait perdu 0,08%, le Nasdaq 0,30% et le S&P 500 0,31%. En l'absence de publication d'indicateurs aux Etats-Unis, la séance "pourrait se révéler calme", a avancé Nathan Topper, de la firme de recherche de Moody's Economy.com.

Elle devrait être essentiellement animée par l'expiration simultanée de quatre types différents d'options sur le marché boursier. Cette conjonction, dite des "quatre sorcières", n'intervient que tous les trois mois. Ces produits financiers fournissent à leur détenteur le droit (mais pas l'obligation), d'acheter ou de vendre, à un prix convenu d'avance, avant une certaine échéance. "Le volume et la volatilité devraient augmenter" pour cette raison, a relevé Al Goldman, de Wells Fargo Advisors. "Il ne fait aucun doute que le marché a besoin de reprendre son souffle", a-t-il ajouté. Mais selon lui, "toute correction pour l'instant restera limitée et ne durera que quelques jours, et non des semaines."

Le Dow Jones a rebondi de plus de 45% depuis son plancher touché début mars. Il avait terminé mercredi à son plus haut niveau depuis début octobre 2008. Le marché obligataire baissait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 3,433% contre 3,398% jeudi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,201% contre 4,178% la veille.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 engrangeait quant à lui 0,47% (5,05 points) à 1.070,54 points. Jeudi, Wall Street avait terminé sur un modeste repli après avoir atteint la veille des niveaux inédits depuis près d'un an: le Dow Jones avait perdu 0,08%, le Nasdaq 0,30% et le S&P 500 0,31%. En l'absence de publication d'indicateurs aux Etats-Unis, la séance "pourrait se révéler calme", a avancé Nathan Topper, de la firme de recherche de Moody's Economy.com.Elle devrait être essentiellement animée par l'expiration simultanée de quatre types différents d'options sur le marché boursier. Cette conjonction, dite des "quatre sorcières", n'intervient que tous les trois mois. Ces produits financiers fournissent à leur détenteur le droit (mais pas l'obligation), d'acheter ou de vendre, à un prix convenu d'avance, avant une certaine échéance. "Le volume et la volatilité devraient augmenter" pour cette raison, a relevé Al Goldman, de Wells Fargo Advisors. "Il ne fait aucun doute que le marché a besoin de reprendre son souffle", a-t-il ajouté. Mais selon lui, "toute correction pour l'instant restera limitée et ne durera que quelques jours, et non des semaines."Le Dow Jones a rebondi de plus de 45% depuis son plancher touché début mars. Il avait terminé mercredi à son plus haut niveau depuis début octobre 2008. Le marché obligataire baissait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 3,433% contre 3,398% jeudi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,201% contre 4,178% la veille.