Vers 14H35 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 82,91 points, à 7.353,80 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 10,84 points, à 1.436,27 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 avançait quant à lui de 1,32% (10,09 points) à 774,99 points.

Mercredi, Wall Street avait fini en nette baisse, à l'issue d'une séance volatile dominée par les inquiétudes qui continuent d'entourer le secteur financier. Le Dow Jones avait perdu 1,09% et le Nasdaq 1,14%.

Le marché gagnait du terrain à l'ouverture, "les investisseurs se sentant de plus en plus à l'aise avec le plan du gouvernement pour les banques", a indiqué Al Goldman, de Wachovia Securities.

Présenté la veille, le nouveau plan de renflouement pour les banques en difficulté n'avait pas totalement convaincu le marché, qui a échoué dans sa tentative de se redresser un peu avant la clôture.

Les valeurs bancaires affichaient toutefois les plus fortes progressions de l'indice Dow Jones: Bank of America grimpait de 12,79% à 5,82 dollars, Citigroup de 11,90% à 2,82 dollars et JPMorgan de 9,85% à 23,87 dollars.

Le président Barack Obama prévoit un déficit colossal de 1.750 milliards en 2009, et prévoit encore de dépenser 250 milliards de dollars supplémentaires pour sauver les banques américaines, dans le cadre de son budget pour l'exercice 2010.

"Le marché semble faire bonne figure face à cette estimation dégrisante, mais aussi face à la perte de 9,6 milliards de dollars de General Motors au quatrième trimestre et à de mauvaises données économiques supplémentaires", a constaté Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Le marché obligataire baissait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans remontait à 2,985% contre 2,945% mercredi soir et celui à 30 ans à 3,649% contre 3,601% la veille.

Vers 14H35 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 82,91 points, à 7.353,80 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 10,84 points, à 1.436,27 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 avançait quant à lui de 1,32% (10,09 points) à 774,99 points. Mercredi, Wall Street avait fini en nette baisse, à l'issue d'une séance volatile dominée par les inquiétudes qui continuent d'entourer le secteur financier. Le Dow Jones avait perdu 1,09% et le Nasdaq 1,14%. Le marché gagnait du terrain à l'ouverture, "les investisseurs se sentant de plus en plus à l'aise avec le plan du gouvernement pour les banques", a indiqué Al Goldman, de Wachovia Securities. Présenté la veille, le nouveau plan de renflouement pour les banques en difficulté n'avait pas totalement convaincu le marché, qui a échoué dans sa tentative de se redresser un peu avant la clôture. Les valeurs bancaires affichaient toutefois les plus fortes progressions de l'indice Dow Jones: Bank of America grimpait de 12,79% à 5,82 dollars, Citigroup de 11,90% à 2,82 dollars et JPMorgan de 9,85% à 23,87 dollars. Le président Barack Obama prévoit un déficit colossal de 1.750 milliards en 2009, et prévoit encore de dépenser 250 milliards de dollars supplémentaires pour sauver les banques américaines, dans le cadre de son budget pour l'exercice 2010. "Le marché semble faire bonne figure face à cette estimation dégrisante, mais aussi face à la perte de 9,6 milliards de dollars de General Motors au quatrième trimestre et à de mauvaises données économiques supplémentaires", a constaté Patrick O'Hare, de Briefing.com. Le marché obligataire baissait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans remontait à 2,985% contre 2,945% mercredi soir et celui à 30 ans à 3,649% contre 3,601% la veille.