Le Dow Jones Industrial Average a pris 33,63 points à 9.320,19 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 2,70 points à 2.011,31 points.

L'indice Standard & Poor's 500, à la composition plus large, a avancé de 0,30% (3,02 points) à 1.005,65 points.

Les indices sont ainsi parvenus, dans les dernières minutes
d'échanges, à dépasser leurs sommets atteints la veille, quand le S&P 500 avait franchi la barre des 1.000 points.

"On arrive dans le moment des échanges d'été", a observé Lindsay Piegza, de FTN Financial, soulignant la faiblesse du volume des transactions mardi, qui a accru la volatilité.

La matinée avait été marquée par deux indicateurs importants, qui n'avaient pas permis de donner de direction franche au marché pendant la grande majorité de la séance.

"Les promesses de ventes de logements ont été une belle surprise, avec une telle hausse", a tout de même observé Owen Fitzpatrick, de Deutsche Bank.

Avec une progression de 3,6% au lieu de 0,7% attendu, l'indicateur a permis aux indices de se hisser dans le vert.

Auparavant, les données sur les dépenses et revenus des ménages américains s'étaient révélées mitigées.

Les dépenses de consommation ont certes augmenté pour le deuxième mois consécutif en juin, mais ont été entamées par la hausse des prix due à l'essence, et la nette baisse des revenus des ménages.

Ce dernier point préfigure d'une révision à la baisse du produit
intérieur brut des Etats-Unis au deuxième trimestre, selon Lindsay Piegza.

Pour l'analyste, la Bourse de New York devrait rester tranquille
jusqu'à la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi, dans lequel les investisseurs chercheront des signes confirmant l'amélioration de la conjoncture.

"Le marché se fatigue un peu, a aussi constaté Owen Fitzpatrick. On ne va pas avoir beaucoup d'actualité en août, et en plus la saison des résultats touche à sa fin. On entre dans une période plus calme et on est en pleine transition actuellement".

Le marché obligataire a poursuivi sa baisse de la veille. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans est remonté à 3,679% contre 3,639% lundi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,464% contre 4,422% la veille.