Le Dow Jones Industrial Average a cédé 41,11 points à 9.707,44 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 23,81 points à 2.107,61 points, selon des chiffres définitifs de clôture.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a lui reculé de 0,95% (10,09
points) à 1.050,78 points.

Wall Street a ainsi signé sa deuxième séance de baisse consécutive. Le rebond affiché à l'ouverture jeudi a rapidement été effacé par la déception sur les chiffres de ventes de logements existants, qui ont "coupé le souffle du marché", selon Peter Cardillo, d'Avalon Partners.

Contre toute attente, les reventes de logements aux Etats-Unis ont baissé de 2,7% en août par rapport à juillet, mettant fin à quatre mois consécutifs de progression.

La journée avait pourtant commencé par une bonne surprise avec l'annonce officielle d'une baisse des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage (de 3,2%), qui avait permis au marché de s'afficher en hausse après le repli enregistré la veille.

Le moral des investisseurs a aussi pu être affecté par le changement brutal de direction observé par le marché mercredi après-midi. Les indices s'étaient retournés après avoir initialement bien réagi aux décisions de la Fed sur le statu quo de ses taux et la prolongation de son programme de rachat de titres, a souligné Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.

"On avait été au plus haut de l'année pendant la séance et tout d'un coup le marché s'est retourné. Tactiquement et psychologiquement, c'est quelque chose qui est toujours mal reçu", a expliqué M. Volokhine.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 3,381% contre 3,418% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,174% contre 4,195% la veille.

Le Dow Jones Industrial Average a cédé 41,11 points à 9.707,44 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 23,81 points à 2.107,61 points, selon des chiffres définitifs de clôture.L'indice élargi Standard & Poor's 500 a lui reculé de 0,95% (10,09 points) à 1.050,78 points.Wall Street a ainsi signé sa deuxième séance de baisse consécutive. Le rebond affiché à l'ouverture jeudi a rapidement été effacé par la déception sur les chiffres de ventes de logements existants, qui ont "coupé le souffle du marché", selon Peter Cardillo, d'Avalon Partners.Contre toute attente, les reventes de logements aux Etats-Unis ont baissé de 2,7% en août par rapport à juillet, mettant fin à quatre mois consécutifs de progression.La journée avait pourtant commencé par une bonne surprise avec l'annonce officielle d'une baisse des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage (de 3,2%), qui avait permis au marché de s'afficher en hausse après le repli enregistré la veille.Le moral des investisseurs a aussi pu être affecté par le changement brutal de direction observé par le marché mercredi après-midi. Les indices s'étaient retournés après avoir initialement bien réagi aux décisions de la Fed sur le statu quo de ses taux et la prolongation de son programme de rachat de titres, a souligné Gregori Volokhine, de Meeschaert New York."On avait été au plus haut de l'année pendant la séance et tout d'un coup le marché s'est retourné. Tactiquement et psychologiquement, c'est quelque chose qui est toujours mal reçu", a expliqué M. Volokhine.Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 3,381% contre 3,418% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,174% contre 4,195% la veille.