Le Dow Jones Industrial Average a progressé de 49,88 points à 9.547,22 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 22,62 points à 2.060,39 points, selon les chiffres définitifs de clôture.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 s'est quant à lui adjugé 0,78% (7,98 points) à 1.033,37 points, dans un volume d'échanges peu étoffé.

"Le marché montre beaucoup de solidité", a jugé Gregori Volokhine, de Meeschaert New York. "Il ne saisit pas les occasions de baisser, mais on a l'impression que beaucoup de gens n'y participent pas, qu'il n'y a pas beaucoup de conviction."

"Cela ressemble à un ennuyeux marché haussier, et c'est exactement ce que c'est", a approuvé Hugh Johnson, de Johnson Illington Advisors. "Les investisseurs continuent de réagir aux indicateurs de la semaine dernière, qui annoncent une expansion de l'activité."

Forts de cette conviction, les opérateurs ont peu réagi au rapport de conjoncture de la banque centrale américaine, qui a apporté peu de nouveauté en constatant que l'activité économique aux Etats-Unis avait continué de se stabiliser au mois d'août.

Les indices ont été essentiellement soutenus par les valeurs
industrielles, dont plusieurs ont bénéficié de commentaires positifs des analystes de la banque d'affaires Goldman Sachs, dont le conglomérat General Electric (+2,55% à 29,65 dollars).

Dans le même secteur, l'avionneur Boeing (+2,08% à 50,53 dollars) a indiqué tabler sur une reprise de l'industrie aéronautique à partir de 2011, stimulée par la progression constante des marchés asiatiques.

Le marché obligataire a un peu baissé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 3,479% contre 3,469% mardi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,335% contre 4,311% la veille.