Le Dow Jones Industrial Average, après trois séances de hausse
d'affilée, a reculé de 11,79 points à 9.096,72 points tandis que le
Nasdaq, à dominante technologique, a progressé de 7,62 points à 1.975,51 points, selon les chiffres définitifs de clôture.

L'indice Standard & Poor's 500, à la composition plus large, a quant à lui abandonné 0,26% (2,56 points), à 979,62 points.

Comme la veille, l'indice phare de Wall Street a limité ses pertes
dans les dernières minutes d'échanges, alors qu'il avait été plombé en séance par la baisse de l'indice de confiance du consommateur américain, retombé à 46,6 points en juillet.

Cet indicateur, "décevant, a entraîné des prises de bénéfices", a
observé Scott Marcouiller, de Wells Fargo Advisors. Mais "le marché reste résistant malgré sa récente et excessive hausse. (...) La dynamique en place semble contenir les replis."

Le Dow Jones a bondi de plus de 11% sur les deux dernières semaines.

La bonne tenue des valeurs technologiques a permis à la place
new-yorkaise de limiter sa baisse, le Nasdaq remontant en territoire positif en fin de séance. Le secteur a notamment profité des résultats trimestriels, meilleurs que prévu de la société de biotechnologies Amgen (+2,72% à 62,42 dollars).

"L'idée dominante est que la reprise est maintenant imminente, mais je ne pense pas qu'elle sera assez forte pour soutenir des actions à ce niveau", a jugé Hugh Johnson, de Johnson Illington Advisors, pour qui il est "normal" d'observer des prises de bénéfices vu la hausse du marché depuis deux semaines.

Le marché obligataire est monté. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 3,688% contre 3,713% lundi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,559% contre 4,613% la veille.