Le spécialiste de la communication sans fil a vu son chiffre d'affaires chuter de 4,5% sur les neufs premiers mois de l'année mais maintient ses perspectives de bénéfices pour la seconde moitié de l'année. Il y a un an, Zenitel a passé un grand coup de brosse dans son organisation. Toutes les parties qui ne rapportaient pas assez ont été vendues. Sont ainsi passées à la trappe, la plus grande partie des activités d'intégration de système, les activités de réseaux en Belgique et aux Pays-Bas ainsi que l'immobilier. Depuis, Zenitel se focalise sur les activités d'interphone et sur le réseau ChuChubi aux Caraïbes. Cette dernière activité a enregistré au cours des neufs premiers mois de 2010 une croissance de son chiffre d'affaires de 31,8%. Sur la même période, la division interphone (SCS) a vu son chiffre d'affaires chuter de 6,9%. Une conséquence de la faiblesse des recettes du projet au Danemark. Entre-temps, la division danoise va être rendue plus "flexible". Sur 62 emplois, 13 vont être supprimés, ce qui porte l'effectif complet de Zenitel à 286 employés. Zenitel a enregistré au cours du troisième trimestre un chiffre d'affaires de 14,9 millions d'euros contre 16,5 millions d'euros un an plus tôt. Après neufs mois, le compteur affichait 49,2 millions d'euros.