L'action Bekaert est ainsi retombée à son niveau le plus bas depuis plus de cinq ans. Le groupe de Flandre occidentale a annoncé vendredi réviser à la baisse ses perspectives pour 2018, évoquant un effet défavorable sur ses marges "plus percutant et plus durable que prévu".

Bekaert, qui publiera comme prévu ce 27 juillet ses résultats du premier semestre, estime que son ebit sous-jacent pour le premier semestre sera environ 20% en-dessous des attentes des analystes.

Le groupe estime également qu'il ne sera pas en mesure d'atteindre le niveau de rentabilité de l'année dernière pour l'ensemble de l'exercice 2018.