L'énigme reste entière quant à savoir pourquoi le législateur encourage fiscalement les placements sous forme d'assurance-vie. À plus forte raison que l'épargne à long terme est le terrain de jeu exclusif des compagnies d'assurances. Seules les primes versées dans le cadre d'un contrat d'assurance-vie donnent droit à une réduction d'impôt de 30%, et ce, sans qu'il s'agisse forcément d'une assurance...