Selon les derniers chiffres du bureau spécialisé en informations commerciales B-Information (Euro-DB), le nombre de starters a augmenté de 2,3% en Wallonie au cours du premier semestre par rapport à la même époque de 2012. Entre ces deux périodes, le nombre de créations d'entreprises est passé de 10.763 à 11.015. Toutefois, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions : la Wallonie ne fait que rattraper le rythme de la Flandre. Celle-ci a connu un recul de 10,3% durant la période sous revue mais le taux de création d'entreprises y est identique à celui de la Wallonie : 3,1 entreprises créées pour 1.000 habitants. Les secteurs vers lesquels se dirigent les "nouveaux" entrepreneurs sont ceux du commerce de gros et de détail (13,1%), les services (9,5%), la construction (9,4%), les professions libérales (9,4%) et le secteur de l'information et de la communication (7,5%). Il s'agit là de secteurs - à l'exception des professions libérales - qui sont très fragiles et occupent généralement le haut du classement des faillites. (Belga)