L'action a plongé à l'ouverture de 21,8% et, vers 07H30 GMT, le titre cédait 17,66% à 1,3895 euro, dans un marché en hausse de 0,22%.

Après une série de finales perdues ces dix dernières années, la Juventus a vu ses espoirs de Ligue des champions à nouveau brisés mardi soir par son élimination en quart de finale par la jeune équipe de l'Ajax Amsterdam.

La Vieille Dame avait pourtant mis tous les atouts de son côté en recrutant l'été dernier à prix d'or la superstar Cristiano Ronaldo, vainqueur avec le Real Madrid de quatre des cinq dernières éditions et dont l'arrivée avait fait s'envoler le titre en Bourse.

L'action de la "Juve" avait battu lundi son record de clôture, à la veille du quart de finale retour contre l'Ajax Amsterdam, se hissant à 1,706 euro. Son précédent record à la clôture avait été enregistré le 19 septembre, à 1,672 euro.

Introduite en décembre 2001 à la Bourse de Milan, la Juventus s'était petit à petit étiolée en Bourse avant de se reprendre dans le courant de la saison 2017-2018, puis de pulvériser les records avec l'arrivée de la superstar portugaise.

Le titre, qui s'échangeait autour de 0,6 euro à la mi-2018, était monté jusqu'à 1,8 euro en cours de séance le 20 septembre, avant de redescendre quelque peu.

En Serie A, les Turinois, et leur star Ronaldo, n'ont plus besoin que d'un seul point pour assurer leur 35ème titre de championnat, le 8e d'affilée, peut-être dès samedi, à domicile, face à la Fiorentina.