L'employeur prend l'initiative d'instaurer le budget mobilité dans son organisation. Il détermine aussi le montant du budget mobilité et les divers modes de transport mis à la disposition des collaborateurs. Les travailleurs peuvent ensuite faire leur choix à la carte parmi cette offre, mais dans les limites de leur budget. Ils peuvent toujours utiliser le budget mobilité pour leurs déplacements domicile-travail et pour leurs déplacements professionnels. L'employeur décide s'il peut aussi être utilisé pour leurs trajets purement privés. Le budget mobilité est virtuel. Il s'agit d'un cadre financier dans lequel le collaborateur fait ses choix. Il ne s'agit pas d'une somme d'argent que le travailleur reçoit en mains propre. Le coût réel est supporté par l'employeur. L'introduction du budget mobilité dans une entreprise doit être budgétairement neutre. Le coût salarial ne peut donc pas augmenter. La neutralité budgétaire donne aussi au travailleur la garantie que la valeur brute de son package salarial reste inchangée. L'introduction d'un budget mobilité n'est donc possible que si la valeur financière des autres avantages est transférée vers le budget mobilité (Belga)