En effet, elle s'intéresse d'abord à sa santé (71 % en 2009 et 78 % en 2013), à son pouvoir d'achat (59 % en 2009 ; 67 % en 2013) et à sa liberté d'expression. Et parmi les préoccupations environnementales, le coût de l'énergie arrive largement en tête (50 %), devant le coût des carburants (32 %). En fait, les résultats témoignent de facto d'une forme de repli sur soi de la population, d'une primauté de la situation individuelle sur les enjeux collectifs. Ainsi, les thèmes arrivant en tête des préoccupations sont, comme précisé ci-avant, la santé, le pouvoir d'achat, la liberté d'expression (66 %), la qualité de l'alimentation (66 %), l'insécurité (64 %), la précarité (61 %), l'emploi (61%) et le cadre de vie (60 %). Aucun autre thème, pas même l'enseignement (49%) ni surtout les débats communautaires (28%), n'interpelle plus de la moitié des sondés. (Belga)