Désireuse de soutenir les entreprises investissant dans la formation de leur personnel, le gouvernement wallon a lancé le "crédit-adaptation". Cette aide financière est destinée à couvrir les frais inhérents à la formation des salariés et est octroyée pour une formation qui réponde à trois critères : être qualifiante, spécifique et collective. S'adressant à toutes les entreprises (à l'exception des asbl) disposant d'un siège en région francophone, elle s'applique à tous les salariés mais aussi aux intérimaires occupés dans l'entreprise au moment de la formation. Celle-ci répond à des objectifs précis, doit concerner au minimum 3 salariés et doit avoir une durée maximale de 150 heures en moyenne par personne, réparties sur un an au minimum à deux ans au maximum. Pour beaucoup d'entrepreneurs, la formation continuée n'apparaît pas toujours comme un investissement mais représente encore un coût à leurs yeux. Cette mesure vise à les aider à changer de comportement, d'autant que des obligations légales en matière de formation et d'adaptation existent. Concrètement, le crédit-adaptation consiste en une intervention horaire forfaitaire par personne : 6 €/h ou 9 €/h par personne pour les PME, au sens européen du terme. Si le siège d'exploitation de l'entreprise se situe en zone de développement reconnue par la Région, l'intervention monte respectivement à 7 et 10 €. Une même entreprise ne peut bénéficier d'une aide supérieure à 80.000 € sur deux ans. Il ne peut, par ailleurs, y avoir de cumul avec une autre aide pour les mêmes coûts de formation (rémunération des formateurs, matériaux, fournitures...). Ainsi, certains frais d'une formation spécifique peuvent être couverts par un crédit-adaptation, les autres frais d'une même formation pouvant être prise en charge par d'autres aides publiques ou sectorielles. (Belga)

Désireuse de soutenir les entreprises investissant dans la formation de leur personnel, le gouvernement wallon a lancé le "crédit-adaptation". Cette aide financière est destinée à couvrir les frais inhérents à la formation des salariés et est octroyée pour une formation qui réponde à trois critères : être qualifiante, spécifique et collective. S'adressant à toutes les entreprises (à l'exception des asbl) disposant d'un siège en région francophone, elle s'applique à tous les salariés mais aussi aux intérimaires occupés dans l'entreprise au moment de la formation. Celle-ci répond à des objectifs précis, doit concerner au minimum 3 salariés et doit avoir une durée maximale de 150 heures en moyenne par personne, réparties sur un an au minimum à deux ans au maximum. Pour beaucoup d'entrepreneurs, la formation continuée n'apparaît pas toujours comme un investissement mais représente encore un coût à leurs yeux. Cette mesure vise à les aider à changer de comportement, d'autant que des obligations légales en matière de formation et d'adaptation existent. Concrètement, le crédit-adaptation consiste en une intervention horaire forfaitaire par personne : 6 €/h ou 9 €/h par personne pour les PME, au sens européen du terme. Si le siège d'exploitation de l'entreprise se situe en zone de développement reconnue par la Région, l'intervention monte respectivement à 7 et 10 €. Une même entreprise ne peut bénéficier d'une aide supérieure à 80.000 € sur deux ans. Il ne peut, par ailleurs, y avoir de cumul avec une autre aide pour les mêmes coûts de formation (rémunération des formateurs, matériaux, fournitures...). Ainsi, certains frais d'une formation spécifique peuvent être couverts par un crédit-adaptation, les autres frais d'une même formation pouvant être prise en charge par d'autres aides publiques ou sectorielles. (Belga)