Les propriétaires de panneaux solaires ont pu consulter non seulement leurs propres données, mais aussi celles de tiers, y compris leurs numéros de compte sur le site du régulateur énergétique flamand VREG. Une erreur technique qui pose la question de la confidentialité des données reprises sur le site du VREG. Mais ces personnes ont-elles droit à une indemnisation pour violation de la vie privée? "Seul le tribunal peut en juger", explique Eva Wiertz de la commission vie privée. "De nombreuses questions se posent à présent." Une directive européenne devrait entrer en vigueur. En attendant, toute organisation doit signaler ses fuites de données au fédéral. (PVO)