Dans un quart des PME autorisant le télétravail, tous les travailleurs peuvent le faire. Pour la majorité des entreprises, le télétravail n'est autorisé que pour certains profils (par exemple managers, représentants, IT). Toutefois, pour 68% des répondants, le télétravail reste cependant impossible pour la bonne marche des affaires. Une situation qui semble assez normale, dans la mesure où, dans une PME, un travailleur effectue souvent plus de tâches que ce qui est prévu dans son contrat. Pourtant, 64% des dirigeants de PME estiment le télétravail utile. Surtout pour pouvoir résoudre les problèmes de mobilité et offrir plus de flexibilité aux travailleurs, ils estiment que cela leur donnerait une valeur ajoutée. 7 entreprises sur 10 qui n'autorisent pas le télétravail, prennent d'autres mesures pour mieux combiner travail et vie privée en laissant commencer plus tard ou partir plus tôt leurs travailleurs pour certaines raisons (65%) ou de travailler avec un horaire plus souple (21%). Il est bon de rappeler que 81% des travailleurs d'une PME vivent dans un rayon de 0 à 20 kilomètres de leur travail. (Belga)