S'agissant des perspectives macroéconomiques, les appréciations des consommateurs quant à la situation économique générale, à 5, et au chômage sont demeurées inchangées par rapport au mois de mai, situées à 30. Pour ce qui est de leur situation personnelle, les attentes des ménages concernant leur situation financière future sont, elles aussi, restées stables à 1. En revanche, les ménages prévoient une légère diminution de leur capacité d'épargne au cours des douze prochains mois, à -3 contre -2. Sur un an, la situation de l'indicateur de confiance affiche néanmoins une belle amélioration. Il était encore à -18, il y a un an. La capacité d'épargne des ménages est quant à elle légèrement moins bonne qu'il y a douze mois. Elle était à -1. Par contre, les perspectives en matière de chômage sont nettement meilleures que l'an dernier à pareille époque. Elles trônaient à 54. Enfin, si l'indice se situe à 5 en ce qui concerne la situation économique générale du pays, elle était encore à -12 l'an dernier. (Belga)

S'agissant des perspectives macroéconomiques, les appréciations des consommateurs quant à la situation économique générale, à 5, et au chômage sont demeurées inchangées par rapport au mois de mai, situées à 30. Pour ce qui est de leur situation personnelle, les attentes des ménages concernant leur situation financière future sont, elles aussi, restées stables à 1. En revanche, les ménages prévoient une légère diminution de leur capacité d'épargne au cours des douze prochains mois, à -3 contre -2. Sur un an, la situation de l'indicateur de confiance affiche néanmoins une belle amélioration. Il était encore à -18, il y a un an. La capacité d'épargne des ménages est quant à elle légèrement moins bonne qu'il y a douze mois. Elle était à -1. Par contre, les perspectives en matière de chômage sont nettement meilleures que l'an dernier à pareille époque. Elles trônaient à 54. Enfin, si l'indice se situe à 5 en ce qui concerne la situation économique générale du pays, elle était encore à -12 l'an dernier. (Belga)