Plus tôt cette semaine, nous avons vu de quelle façon le taux d'intérêt très bas profitait à l'Etat qui peut emprunter de l'argent à faible coût. Mais il y a également le revers de la médaille: les bons d'Etat ne se vendent plus. Une moisson plutôt maigre qui s'explique justement par des taux d'intérêt peu élevés. Le bon d'Etat à 5 ans fixé à 1% a rapporté 4,3 millions d'euros à l'Etat et celui à 8 ans fixé à 1,8% n'a permis de récolter que 10,1 millions d'euros. Ce qui fait un total de 14,4 millions d'euros. Quand on compare ce résultats avec la récolte de 22,3 millions d'euros en septembre, la différence est flagrante. Ce montant, le plus faible jamais récolté tranche également avec les 5,7 milliards récoltés lors de la dernière émission des bons d'Etat récoltée en 2011. A l'époque 270,000 Belges avaient été alléchés par les taux nettement plus rémunérateurs de 4 et 4,2%. Les Belges ne semblent plus emballés par les bons d'Etat. (PVO)