Un exercice qui semble ne pas être aussi simple à remplir qu'il n'y paraît. Sur 3.000 entreprises sollicitées pour un sondage réalisé par les fédérations patronales (FEB, UWE, Beci et Voka), et soumises à cette obligation, 582 ont répondu à un sondage organisé par les fédérations patronales. Il en ressort que 41% des entreprises estimaient passer plus d'une journée à remplir ce questionnaire, la moyenne étant de 3,8 jours. Par ailleurs, près de 75% des entreprises ont affirmé ne pas se servir de ces résultats pour modifier leur politique en matière de mobilité. Seuls 10,5% utilisaient réellement ces résultats. Pire, 80% des sondés considèrent inutiles les informations demandées pour définir des mesures politiques à quelque niveau de ce soit. Face à d'aussi piètres résultats, la nouvelle mouture de ce diagnostic a été simplifiée. Il est muni d'un outil d'aide au remplissage, suggérant des recommandations adaptées aux résultats des entreprises, et accompagné d'un module de feed-back comprenant les bonnes pratiques à mettre en place. (Belga)