L'assurance indemnités légale en faveur des travailleurs indépendants peut compenser l'incapacité de travail ou d'invalidité. Ce système fonctionne sur la base d'indemnités journalières, rapporte le site de l'Institut national d'assurances sociales pour travailleurs indépendants (INASTI). A partir du deuxième mois d'incapacité de travail, vous touchez une indemnité journalière. L'indemnité journalière est un montant forfaitaire (indexé) qui n'est donc pas calculé sur un manque à gagner réel. L'indemnité à laquelle vous avez droit varie en fonction de votre situation familiale et de la durée de votre incapacité de travail. Durant le premier mois, en cours de stage, vous n'êtes pas indemnisé. Durant les 11 mois suivants vous percevez une indemnité. Cette première année est appelée "l'incapacité de travail primaire". A partir de la deuxième année d'incapacité de travail, vous percevez une indemnité majorée. De nombreux travailleurs indépendants souscrivent aussi des assurances privées qui donnent droit à un revenu supplémentaire. Après un mois, les indépendants avec une famille à charge reçoivent désormais 53,32 euros par jour, 40,30 euros pour un indépendant célibataire et 32,73 euros pour un cohabitant. (Belga)