Le système d'arrondi est une possibilité offerte aux commerçants - pas une obligation. "Nous trouvons cela particulièrement regrettable car le scénario d'extinction des petites pièces de un et deux centimes allait dans le bon sens," déplore Dominique Michel., administrateur-délégué de Comeos. "Seul le montant total du ticket de caisse devait être arrondi, et ce de manière symétrique : 3, 4, 8 et 9 centimes vers le haut et 1, 2, 6 et 7 centimes vers le bas. Enfin, cette mesure devait au départ concerner l'ensemble des paiements : tant les paiements en espèces que les paiements électroniques et par chèques-repas. Mais la décision du gouvernement sortant de restreindre cette possibilité aux seuls paiements en espèces a rendu ce système impossible à mettre en oeuvre pour les supermarchés, qui auraient notamment dû introduire deux systèmes de caisse". Comeos espère à présent que le prochain gouvernement étendra la mesure à tous les paiements. (Belga)