Une enquête démontre que les employeurs montrent peu d'intérêt pour le recrutement de travailleurs plus âgés. La limite d'âge pour les nouvelles recrues aurait même baissé à 40 ans, essentiellement par crainte d'un manque de motivation chez les plus de 40 ans. Mais cette crainte est-elle justifiée?

Début 2011, Securex a analysé un échantillon représentatif de 1015 travailleurs belges. En voici les principales conclusions. Le premier constat important est que 86% des travailleurs - jeunes ou âgés - se sentent généralement motivés pour leur travail. Deuxième constat : les travailleurs jeunes et plus âgés se sentent autant impliqués dans leur travail et leur organisation. Troisième constat, les deux groupes estiment que les modifications apportées dans leur organisation sont indispensables.

Cependant, les travailleurs plus âgés sont moins convaincus du fait que ces changements apporteront une réelle amélioration. Enfin, les travailleurs plus âgés sont plus fidèles à leur employeur que leurs collègues plus jeunes.

Pour résumer : selon Securex, la crainte d'embaucher des travailleurs plus âgés est en grande partie fondée sur une mauvaise appréciation de leurs capacités, de leurs intentions et de leur attitude.

Johan Steenackers