Chez nous et dans de nombreux pays européens, l'utilisation de la puce électronique et d'un code de sécurité a permis de réduire de manière sensible le nombre de cas de fraudes. Il n'en est pas de même aux Etats-Unis où la plupart des commerçants continuent à utiliser la bande magnétique de la carte et la signature du client. Ce qui entraîne visiblement de nombreuses fraudes et irrite les banques belges. KBC et Deutsche Bank imposent déjà des restrictions à l'usage de la carte de crédit de leur clientèle en déplacement aux Etats-Unis. BNP Paribas Fortis étudie actuellement la possibilité d'également imposer des restrictions. Concrètement, les clients des banques concernées doivent les prévenir de leurs déplacements outre-Atlantique. Si ce n'est pas le cas, les banques refuseront les transactions réalisées aux Etats-Unis sur base d'une simple signature. Pour tous ceux qui n'auraient pas prévenu leur banque et se souviendraient à leur arrivée de ces restrictions, il est dès lors conseillé d'utiliser un distributeur automatique de billets afin de disposer d'argent sur place. Cette transaction est cependant facturée 4 € aux clients. (Belga)