Ces différentes sociétés ne disposent pas en Belgique d'un agrément en qualité d'entreprise d'investissement ou d'établissement de crédit. Elles ne sont donc pas autorisées à fournir des services bancaires et/ou d'investissement en Belgique ou à partir du territoire belge. En outre, les instruments de placement proposés par ces différentes sociétés, à savoir les options binaires et les produits Forex, sont de type spéculatif et comportent des risques importants, l'investisseur courant dans ce cadre le risque de perdre la totalité de l'argent investi. La FSMA avait récemment publié une mise en garde au sujet des options binaires (2 mai). Quant aux transactions sur instruments dérivés sur devises, elles sont proposées aussi par des organismes n'ayant nullement l'approbation du "gendarme" des marchés. Ces sociétés n'ont d'ailleurs pas publié de prospectus approuvé par la FSMA, comme le requiert toute offre publique d'instruments de placement effectuée sur le territoire belge. (Belga)