Sur les six premiers mois de l'années, les immatriculations affichent un recul de 0,92%, à 287.203 contre 289.873 véhicules immatriculés il y a un an. Selon la Fédération, le marché de l'automobile a fait preuve de stabilité en se maintenant au niveau qui était le sien en 2013. Elle maintient dès lors les prévisions tablant sur un exercice oscillant entre stabilité et légère progression, une éventuelle progression étant tributaire d'une possible accélération du remplacement des voitures de société durant la seconde moitié de 2014, ce qui pourrait porter le total annuel à 490.000 unités. Du côté des véhicules utilitaires lourds, les plus de 16 tonnes ont profité de la liquidation des stocks de camions répondant à la norme Euro V pour afficher d'excellents résultats durant le premier tiers de l'exercice, une tendance qui s'est inversée depuis le mois de mai mais qui permet néanmoins au segment de franchir le premier semestre dans le "vert" (+16,6%). Le marché des deux-roues motorisés a, quant à lui, profité d'un excellent premier trimestre pour écouler bon nombre de machines. A l'heure de tirer le bilan semestriel, c'est une légère progression qui sanctionne ce marché qui espère un été radieux (+1,8%). (Belga)