Les revenus pris en considération seront ceux de l'avant-dernière année précédant la demande. De maximum 2.000 euros par ménage, ce coup de pouce ne pourra pas cependant dépasser le montant des factures prises en considération. Et pour chaque aide, le montant des travaux devra être d'au minimum 1.000 euros, hors TVA, sauf lorsqu'ils auront été exécutés, en tout ou en partie, à partir de matériaux acquis par le demandeur, mis en oeuvre dans l'habitation, et dont l'achat sera attesté par des factures dont le montant s'élèvera à 500 euros, hors TVA, minimum. Concernant l'habitation qui bénéficiera de l'aide et qui nécessitera des travaux d'amélioration dont la liste devra être reprise dans le rapport d'estimation établi par l'estimateur, celle-ci devra respecter certaines conditions minimales de sécurité et d'habitabilité : le coût global des travaux repris dans le rapport d'estimation ne devra pas dépasser 15.000 euros hors TVA ; le volume de l'habitation devra être supérieur à 18 m3 ; la superficie de l'habitation devra être supérieure à 8 m2. Enfin, la hauteur sous plafond de l'habitation devra être supérieure à 1,90 mètre sur une superficie supérieure ou égale à 4 m2. (Belga)