Si une personne décède avant que son emprunt n'ait été remboursé, elle sera remboursée en tout ou en partie par l'assureur. L'assurance-vie prévoit également le versement d'un capital ou d'une participation suite au décès. L'assurance s'applique uniquement dans des conditions "normales" et n'entre pas en jeu si la personne prend délibérément des risques, comme pour ces parents qui se rendent en Syrie. Ainsi la personne qui se rend en zone de guerre perd généralement la couverture de son assurance-vie. Une règle qui s'applique également aux personnes amateurs de sports extrêmes. Cette réglementation est généralisée, elle s'applique aussi aux soldats belges envoyés en mission de maintien de la paix à l'étranger. (Belga)