La confiance des employeurs belges est donc à son niveau le plus bas en près de trois ans. En Flandre et en Wallonie, les employeurs prévoient les taux d'emploi les plus faibles depuis le lancement de l'enquête au troisième trimestre de 2003. Le recrutement est au point mort dans la plupart des secteurs. Les exceptions sont les secteurs de la construction, les institutions financières/assurances/immobilier/services et l'horeca. Parmi les employeurs interrogés, 6 pour cent prévoient d'engager du personnel d'ici le mois de juin, tandis que 7 pour cent pensent à en licencier. Manpower plaide pour des interventions structurelles sur le marché du travail belge. Le directeur de ManpowerGroup Belgique-Luxembourg, pense à une meilleure maîtrise des coûts salariaux, des mesures pour renforcer la compétitivité des entreprises ou l'introduction d'une plus grande flexibilité du travail. (Belga)