Une situation similaire existait déjà dans le cas contraire, à savoir lors de retraits d'un compte bancaire. Cette tarification a été introduite par les banques il y a quelques années et elle avait à l'époque suscité l'émoi. Désormais, Crédit Suisse franchit une nouvelle étape. La banque veut facturer des intérêts si un client dépose de l'argent sur son compte. Notons fort heureusement que cette mesure ne s'applique actuellement qu'aux clients relativement nantis. La raison est simple. Le bilan de la banque s'est déséquilibré ces derniers mois suite à l'afflux de dépôts. Elle veut donc désormais éviter que cela se poursuive vu que les taux sont faibles sur les marchés financiers. Divers pays -dont la Belgique- ont déjà emprunté à un taux négatif, car les investisseurs privilégient la sécurité. Ils savent en effet qu'après trois ou six mois ils récupéreront leur argent. D'un autre côté, c'est tout bénéfice pour le citoyen belge qui paiera un peu moins d'impôts vu que la charge d'intérêt de la dette diminue. (VIM)

Une situation similaire existait déjà dans le cas contraire, à savoir lors de retraits d'un compte bancaire. Cette tarification a été introduite par les banques il y a quelques années et elle avait à l'époque suscité l'émoi. Désormais, Crédit Suisse franchit une nouvelle étape. La banque veut facturer des intérêts si un client dépose de l'argent sur son compte. Notons fort heureusement que cette mesure ne s'applique actuellement qu'aux clients relativement nantis. La raison est simple. Le bilan de la banque s'est déséquilibré ces derniers mois suite à l'afflux de dépôts. Elle veut donc désormais éviter que cela se poursuive vu que les taux sont faibles sur les marchés financiers. Divers pays -dont la Belgique- ont déjà emprunté à un taux négatif, car les investisseurs privilégient la sécurité. Ils savent en effet qu'après trois ou six mois ils récupéreront leur argent. D'un autre côté, c'est tout bénéfice pour le citoyen belge qui paiera un peu moins d'impôts vu que la charge d'intérêt de la dette diminue. (VIM)