Il se pourrait que les citoyens n'aient pas la tête à penser à leur pension lorsqu'ils sont temporairement au chômage ou qu'ils craignent de perdre leur emploi. Nous avons demandé aux banques si leurs clients avaient pensé à l'épargne-pension l'année dernière. Il s'agit de dépôts dans un fonds ou une police d'assurance, qui donnent droit à une réduction d'impôt de 30 % pour ceux qui déposent jusqu'à 990 euros ou à une réduction d'impôt de 25 % pour ceux qui déposent jusqu'à 1270 euros.
...

Il se pourrait que les citoyens n'aient pas la tête à penser à leur pension lorsqu'ils sont temporairement au chômage ou qu'ils craignent de perdre leur emploi. Nous avons demandé aux banques si leurs clients avaient pensé à l'épargne-pension l'année dernière. Il s'agit de dépôts dans un fonds ou une police d'assurance, qui donnent droit à une réduction d'impôt de 30 % pour ceux qui déposent jusqu'à 990 euros ou à une réduction d'impôt de 25 % pour ceux qui déposent jusqu'à 1270 euros. Les assurances épargne-pension les plus concernéesCette transition des assurances vers les fonds est évidente chez Argenta. En 2020, la banque a noté une augmentation de 30 % du nombre de clients utilisant des fonds d'épargne-pension, tandis que le nombre de nouvelles assurances épargne-pension souscrites était inférieur de 29 % à celui de 2019. Argenta attribue ce phénomène à la baisse des taux d'intérêt. "Durant les mois de mars et avril, lors du premier confinement, nous avons constaté un net recul des ventes dans le domaine de l'épargne-pension par rapport à la même période l'année dernière. En automne, ce n'était pas le cas."ING Belgique a constaté "une stagnation, voire une légère baisse" du nombre de nouveaux contrats, tant pour son fonds d'épargne-pension Star Fund que pour les assurances épargne-pension. Les clients ne pouvaient souscrire une assurance épargne-pension que par l'intermédiaire des agences. "Pendant le premier confinement, cette opération bancaire n'était pas considérée comme essentielle. Ainsi, les clients ne pouvaient pas se rendre à l'agence pour cela", précise un porte-parole de la banque. La banque estime également que le contact personnel joue toujours un rôle majeur dans le domaine de l'investissement.Belfius attribue également la chute de 9 % du nombre de nouveaux contrats pour les fonds d'épargne-pension à "l'accès limité à nos agences". "Grâce aux outils numériques, le nombre de nouveaux comptes d'épargne-pension a augmenté de près de 5 % en 2020 par rapport à 2019." En ce qui concerne les assurances épargne-pension, Belfius n'est pas encore en mesure de publier des chiffres. "Nous constatons que leur recherche de rendements plus élevés pousse les clients à opter pour l'épargne-pension via des fonds."Épargner pour la pension ou pour une maison Chez BNP Paribas Fortis aussi, le nombre de clients qui ont commencé à épargner pour leur pension l'année dernière a chuté par rapport à 2019. "Le nombre de nouveaux contrats pour les fonds d'épargne-pension a diminué de 6 %", selon la banque. Les chiffres indiquent même que 25 % de moins d'assurances épargne-pension ont été souscrites en 2020. Ce déclin de popularité des assurances n'est pas un phénomène récent et sans aucun doute lié à la baisse des taux d'intérêt : en 2019, nous constations déjà une baisse de 7 % des contrats conclus par rapport à 2018.BNP Paribas Fortis avance également d'autres explications plausibles, notamment la hausse des prix de l'immobilier. Pendant le confinement, la population aurait, par exemple, également pris conscience de l'importance d'avoir une maison plus grande avec un jardin et un bureau. Avec l'annulation du bonus-logement, l'emprunt n'offre plus d'avantage fiscal. Les gens cherchent donc désormais plus souvent à essayer de maximiser le financement de leur maison. En principe, nous ne pouvons pas toucher l'argent de notre compte d'épargne-pension avant nos 65 ans. Retirer cet argent plus tôt est lourdement taxé. Autre petit conseil : ceux qui continuent à épargner après 60 ans bénéficient d'avantages supplémentaires. Le prélèvement anticipatif de 8 % prend fin le jour de votre anniversaire, tandis que vous pouvez continuer à effectuer des dépôts avec un avantage fiscal jusqu'à l'âge de 64 ans. Il est également essentiel de faire un dépôt l'année de vos 60 ans, après votre anniversaire.N'oubliez vos dépôts KBC a enregistré un montant record de dépôts, soit un peu plus de 10 millions d'euros de plus qu'en 2019. 6 % de plus de clients ont commencé des fonds d'épargne-pension. Pour le nombre de nouveaux contrats d'assurance épargne-pension, KBC n'a remarqué ni augmentation ni diminution. Comme la KBC, Crelan n'a pas constaté de diminution dans le domaine de l'épargne-pension. "Au contraire", précise un porte-parole. "Le nombre de nouveaux contrats conclus est supérieur de 10 % à celui de 2019 et le montant économisé est également supérieur de 10,5 %. Les restrictions dues à la crise sanitaire rendent le processus plus compliqué, mais nos agences sont restées parfaitement accessibles. Pendant le premier confinement, nous avons instauré des visites sur rendez-vous, et nous continuons à travailler de la sorte." Crelan n'a même pas remarqué de baisse des ventes des assurances épargne-pension Allianz qu'ils proposent à leurs clients.La plus grande banque de notre pays affirme que les dépôts sont également restés stables. La crise sanitaire n'a donc pas fait oublier leurs dépôts annuels aux épargnants. "Cela s'explique en partie grâce à la répartition mensuelle des dépôts par domiciliation, qui fait partie du schéma de dépenses fixes de nombreuses personnes", explique la porte-parole de BNP Paribas Fortis. Elle ajoute que seuls 7 % des clients disposant d'un fonds d'épargne-pension optent pour le plafond le plus élevé de 1270 euros. Pour les assurances, ce pourcentage est encore plus faible : seulement 3 pour cent.Ces constatations sont partagées par la plupart des autres banques. Les épargnants qui disposent de fonds à l'âge de la retraite ont également reporté leurs retraits en masse du capital. L'année a été marquée par des turbulences sur les marchés boursiers et certains fonds viennent tout juste de récupérer leurs pertes engrangées en mars. Dans de telles circonstances, il serait plutôt raisonnable d'attendre que les prix se soient redressés. En outre, les fonds d'épargne-pension sont généralement des fonds mixtes bien gérés, composés d'actions et d'obligations. Celui qui retire l'argent doit aussi en faire autre chose. C'est peut-être exagéré de dire qu'il est difficile de trouver de meilleurs placements que les fonds d'épargne-pension, mais ce ne sont généralement pas non plus de mauvais placements.