Avant, une carrière, c'était simple: une ligne droite chez le même employeur jusqu'à la pension. Aujourd'hui, le travailleur moyen reste à peine sept années dans une entreprise. Il est à noter que ce sont surtout les employés avec un salaire supérieur qui changent plus rapidement d'emploi. Cela ressort d'une étude récente réalisée par une collaboratrice de la VUB, Evy Rombaut. Elle a étudié les données de 400.000 employés, issues de la banque de données de SD Worx, sur une période de six ans.

"Les employés qui gagnent beaucoup connaissent leur valeur sur le marché", relève Rombaut. 'Ils saisissent les opportunités plus rapidement. À partir d'un certain niveau, le salaire n'est également plus aussi important. Dès qu'il y a sécurité de revenus, les gens sont plus focalisés sur l'épanouissement personnel et sur le contenu du travail. "Pour les ouvriers, le salaire s'avère bel et bien jouer un grand rôle : la personne qui, sous ce statut, gagne davantage change moins souvent d'emploi."

Aperçu de la carrière

MyCareer.be est le bienvenu en ces temps où le job hopping triomphe. Le site web vous donne un aperçu complet de votre carrière. Les données proviennent des déclarations qui sont transmises à l'ONSS, notamment par les employeurs, les fonds d'assurance sociale, les mutualités et les organismes payeurs. Selon les initiateurs - les institutions publiques de la sécurité sociale - elles sont neutres et à jour.

Pour avoir accès à MyCareer.be, vous devez vous connecter avec votre carte d'identité électronique. Ensuite, vous visualisez une chronologie qui reflète l'ensemble de votre carrière. On y trouve vos emplois précédents et actuels, mais aussi les périodes d'inactivité (comme le chômage et les interruptions de carrière). Vous pouvez aussi cliquer sur certains éléments pour zoomer sur le nom de votre employeur et la période de travail.

Vous pouvez également visualiser l'ensemble de vos activités en format texte. Vous pouvez les trier par emploi ou par année. Dans l'aperçu annuel, vous accédez à des détails supplémentaires, comme le salaire que vous avez gagné et le nombre de jours travaillés. Toutes ces données, vous pouvez les exporter vers un fichier PDF. Il est intéressant de savoir qu'elles sont disponibles pour tous les statuts professionnels : employés, fonctionnaires et indépendants.

Pourquoi est-ce intéressant ?

Par le passé, il était déjà possible d'obtenir un aperçu de votre carrière auprès des autorités, mais pour cela, vous deviez faire une demande écrite. Avec MyCareer.be, vous avez maintenant vous-même accès à vos données personnelles à n'importe quel moment. Du fait que tout est rassemblé sur une seule plateforme, vous gardez la vue d'ensemble. Vous n'avez en outre plus à vous adresser à plusieurs instances.

Pour celui qui a déjà changé d'employeur à maintes reprises, une telle vue d'ensemble est pratique. Aussi, celui qui a fait beaucoup de missions d'intérim reçoit maintenant, en un seul clic de souris, une liste claire de toutes les places où il a déjà travaillé. Le site web peut aussi aider à trouver votre expérience professionnelle ou votre salaire antérieur lorsque vous postulez. Et bien sûr, cette application peut servir d'aide-mémoire pour la réalisation ou la mise à jour de votre CV.

MyCareer.be vous permet aussi de mieux évaluer vos droits sociaux. Avez-vous fourni suffisamment de prestations pour bénéficier d'un crédit-temps ? Un flexi-job fait-il partie des possibilités ? Est-il judicieux de faire une pause dans votre carrière professionnelle ? Le site web peut vous accompagner dans le choix de carrière adéquat.

Plans d'avenir

Pour les professionnels des ressources humaines, le site web représente aussi un progrès. S'ils peuvent se baser sur des données que le citoyen obtient de MyCareer.be, ils peuvent plus rapidement donner des conseils dûment étayés. En outre, il est prévu que toutes sortes de services publics s'appuient sur cette plateforme pour améliorer la qualité de leur prestation de service (en ligne) et la rendre davantage orientée client.

À l'avenir, la banque de données sera encore enrichie de données de carrière supplémentaires, comme les jobs étudiants et les contrats d'apprentissage. Même les mandats politiques seront à terme consultables. Des contrats de travail électroniques pourront également être encodés.