Néanmoins, une légère tendance à la baisse apparaît en ce qui concerne l'interruption de carrière (¿ 2,1 %) et un quasi statu quo pour le crédit-temps (+ 0,1 %). En effet, le nombre de travailleurs en crédit-temps se stabilise. Durant le 1er trimestre 2014 par rapport au 1er trimestre 2013, les interruptions complètes et à mi-temps diminuent toujours, tant pour l'interruption de carrière que pour le crédit-temps. Les réductions d'1/5 temps suivent la tendance inverse : + 1 % pour l'interruption de carrière et + 2,8 % pour les bénéficiaires du crédit¿temps. Les interruptions complètes et à mi-temps diminuent. De fait, les réductions d'1/5ème temps continuent d'augmenter. Le nombre de travailleurs qui prennent un congé parental ou un congé pour assistance médicale n'ayant pas fait l'objet de restrictions réglementaires, a encore augmenté, respectivement de 6,2 % et de 16,8 %. Au total, cela donne une augmentation de 1,5 % de toutes les formes d'interruption par rapport au 1er trimestre 2013. (Belga)