Les indépendantes disposent de trois semaines de congé parental. A savoir, la dernière semaine avant l'accouchement ainsi que deux semaines qui le suivent. Mais elles disposent également, en option, de cinq semaines de repos supplémentaire durant lesquelles elles perçoivent une compensation. Cette période peut être prise de trois à une semaine avant l'accouchement et trois semaines après l'accouchement. Mathias De Clerq a proposé devant la chambre que cette période "sous option" puisse être comptée en jours et pas seulement en semaines afin que les indépendantes puissent organiser plus facilement leur emploi du temps et gagner en flexibilité. (Belga)