En hiver, le risque d'accident est six fois plus élevé qu'en été selon le service de dépannage VAB. C'est pourquoi il est important de rouler avec des pneus adaptés. Les pneus hiver contiennent plus de caoutchouc naturel, ce qui préserve leur souplesse pendant la saison froide. Plus ils sont souples et élastiques, mieux ils peuvent adhérer à la surface de la route, ce qui améliore l'expérience de conduite. Contrairement aux pneus été, qui durcissent rapidement par temps froid, ils sont plus performants à des températures inférieures à 7° C.

"Les pneus hiver sont dotés de milliers de petites rainures qui dispersent l'eau et évitent l'aquaplaning", explique-t-on chez l'équipementier automobile Continental. "De plus, ils possèdent un profil plus profond que la version estivale. Lorsqu'ils sont neufs, ils présentent une profondeur de sculpture de 8 à 9 millimètres. Cela forme des cavités dans lesquelles la neige peut s'accumuler. Étrangement, rien n'adhère mieux sur la neige que la neige. Et la neige tassée renforce encore l'adhérence."

Toutefois, la distance de freinage est réduite avec des pneus hiver. Même à une vitesse modérée de 50 kilomètres à l'heure, elle diminue de moitié selon Continental. Du moins, s'ils sont nouveaux. Au fur et à mesure que la profondeur de profil diminue avec l'usure, la distance d'arrêt augmente. Mais si la profondeur est inférieure à 4 millimètres, les avantages sur la neige ou le verglas disparaissent. Prenez une pièce de deux euros pour faire le test : le bord argenté mesure 4 millimètres.

De grandes différences

Il existe par ailleurs de grandes différences entre les pneus hiver. C'est ce qu'il ressort d'un test indépendant réalisé en 2018 par Auto Club Europa (ACE), le deuxième plus grand club automobile allemand. Neuf pneus ont été passés au crible et il est ressorti que la pluie est le principal facteur de risque pour certaines marques. C'est le fabricant le moins cher, Kenda, qui est le plus performant sur la neige, mais sa distance de freinage est plus longue (de deux longueurs de véhicule) sur route mouillée que celle de Continental et Goodyear.

Si vous partez bientôt au ski, vous n'aurez peut-être pas le choix. En Autriche, les pneus hiver sont obligatoires. En Allemagne, cette obligation ne s'applique qu'en cas de conditions hivernales. Une bonne vue d'ensemble est disponible sur le site web du VAB. En Belgique, il n'y a pas d'obligation, mais les pneus hiver sont recommandés entre la mi-octobre et la mi-mars. Si vous devez souvent prendre la route et que vous ne pouvez pas reporter votre déplacement en cas de forte chute de neige, ils sont vivement conseillés.

Les pneus hiver sont généralement un peu plus chers que les pneus été. Il est possible de comparer facilement leurs prix en ligne sur des sites comme Quelpneu.be, 123pneus.be et Pneus Online. Le prix varie en fonction de la marque, du type et de l'indice de vitesse. Celui-ci indique la vitesse maximale admise par le pneu en hiver. Un indice de vitesse plus bas vous permettra de réduire quelque peu les coûts.

Frais supplémentaires

Tenez également compte du coût du changement des pneumatiques (deux fois par an) et de l'entreposage du jeu de pneus non utilisé. Selon Philippe Kahn, Mobility Manager chez Arval, le garage est souvent plus cher - et moins spécialisé - qu'une centrale de pneus. L'espace pour stocker les pneus est en outre plus limité. En revanche, le garage présente l'avantage d'être un guichet unique pour tout ce qui a trait à votre véhicule. Cela vous permet de combiner l'entretien périodique avec le changement de pneus.

Le contrat d'une voiture en leasing - en tant que particulier ou par l'intermédiaire d'un employeur - prévoit généralement les pneus hiver. "Environ 80% des contrats de leasing incluent les pneumatiques", indique Frank Van Gool de Renta, la Fédération belge des loueurs de véhicules. "Le coût pour une voiture moyenne - en fonction du nombre de kilomètres, de la dimension des pneus et de la marque - varie entre 15 et 25 euros par mois. En réalité, cette somme correspond principalement au changement des pneus et à l'entreposage."

Vous pouvez faire monter des pneus hiver sur vos jantes permanentes ou opter pour un jeu de jantes supplémentaire. Frank Van Gool : "Dans le second cas, le prix est un peu plus élevé, mais le changement de pneumatiques se fait plus rapidement et les jantes d'hiver résistent mieux au sel de déneigement. Elles sont généralement en acier, ce qui les rend relativement bon marché. De plus, il n'est pas nécessaire de procéder chaque fois à l'alignement. Vous pouvez également opter pour des jantes et des pneus hiver de dimension inférieure pour réduire les coûts."

Un compromis ?

Les pneus quatre saisons représentent un compromis entre les performances des pneumatiques été et hiver. Vous pouvez les conserver toute l'année, ce qui vous évite d'avoir besoin d'un jeu de pneus supplémentaire et d'en changer tous les six mois. Grâce à un mélange spécial de gomme, ils gardent leurs propriétés quelle que soit la météo. Ils sont souvent recommandés dans les régions au climat hivernal tempéré. Ils peuvent également être utilisés dans les pays où les pneus hiver sont obligatoires s'ils ont été homologués à cet effet. Vous le verrez au symbole du flocon de neige.

Selon Bridgestone, 17% des Belges roulent avec des pneus quatre saisons. Cependant, les avis sont partagés. "La distance de freinage dans la neige est plus courte qu'avec des pneus été, mais deux fois plus longue qu'avec des pneus hiver", explique le VAB. La Vlaamse Stichting Verkeerskunde (la fondation flamande pour la sécurité routière) estime que ce compromis n'offre pas forcément le meilleur des deux mondes. Et d'après une étude européenne, l'Association néerlandaise des consommateurs a conclu en 2014 que les pneus quatre saisons ne peuvent pas rivaliser avec les pneus été et hiver. "Ni viande ni poisson", entendait-on à l'époque.

L'étude de l'Auto Club Europa s'est également penché sur les performances des pneus quatre saisons. Le bilan est plus positif. "La qualité s'est nettement améliorée ces dernières années", affirment les chercheurs allemands. "L'usage du AllSeasonContact de Continental a même été fortement recommandé. Dans la neige, il peut suivre le rythme d'un vrai pneu hiver. Néanmoins, il est moins performant sur sol sec, ce qui ne devrait pas être admis pour un pneu quatre saisons."

Traduction : virginie·dupont·sprl