Ces derniers doivent être des prêts octroyés grâce à des moyens de financement récoltés par l'émission de bons de caisse ou l'ouverture de dépôts à terme qui rencontrent certaines conditions. De même, pour financer de tels projets, ceux donc qui ont une finalité socio-économique ou sociétale, et dont les revenus sont soumis à l'impôt en Belgique, les entreprises d'assurance belges peuvent récolter des moyens de financement en offrant des contrats d'assurance qui répondent à certaines conditions dont celles stipulant que la prime commerciale minimale par contrat d'assurance doit s'élever à 200 € au maximum et que l'opération d'assurance doit suffisamment être accessible aux particuliers. De fait, pour entrer en ligne de compte pour un financement dans le cadre d'un prêt-citoyen thématique, les projets doivent avoir une finalité socio-économique ou sociétale. (Belga)