La demande de permis de construction d'une éolienne dans un pays densément peuplé comme la Belgique n'est pas toujours facile. Souvent, les résidents s'y opposent massivement et introduisent recours sur recours contre la construction. Dans le meilleur cas, cela entraîne de gros retards et dans le pire, un refus d'autorisation par les autorités locales. Mais Electrabel pense avoir trouvé une solution. Le plus grand groupe énergétique belge veut constuire trois éoliennes à Rekkem. Afin de rallier les habitants au projet, Electrabel leur offre une rémunération annuelle de 5.000 euros et ce, pour une période de 20 ans. L'offre de ce genre d'avantages n'a rien de nouveau, mais ce qui est frappant, c'est le montant en jeu. (MUA)