Néanmoins, comme il ressort de l'ING International Survey qui avait sondé les intentions de voyage et de budget avant les vacances, tous les Belges ne sont pas partis cet été : 44,8 % d'entre eux sont restés à la maison. En fait, un tiers de ceux-ci qui sont restés at home (16,9 % du total) a décidé, contrairement à 2011, de ne pas partir en vacances cette année pour des raisons financières. Les vacanciers se sont aussi montrés moins dépensiers. La moitié des Belges partis en voyage avaient prévu de dépenser autant que l'année précédente, tandis que seuls 10 % avaient l'intention de dépenser davantage. Les 40 % de vacanciers restants désiraient pour leur part restreindre les dépenses en voyageant moins loin ou moins longtemps, en séjournant chez des connaissances ou en réduisant des postes tels que les repas au restaurant. Quant aux destinations les moins chers, les pays scandinaves sont absolument à éviter pour le porte-monnaie car les vacances y sont jusqu'à 30 % plus chères. La France, l'Espagne et l'Italie, sont respectivement 9 %, 19 % et 6 % moins chères que la Belgique. (Belga)

Néanmoins, comme il ressort de l'ING International Survey qui avait sondé les intentions de voyage et de budget avant les vacances, tous les Belges ne sont pas partis cet été : 44,8 % d'entre eux sont restés à la maison. En fait, un tiers de ceux-ci qui sont restés at home (16,9 % du total) a décidé, contrairement à 2011, de ne pas partir en vacances cette année pour des raisons financières. Les vacanciers se sont aussi montrés moins dépensiers. La moitié des Belges partis en voyage avaient prévu de dépenser autant que l'année précédente, tandis que seuls 10 % avaient l'intention de dépenser davantage. Les 40 % de vacanciers restants désiraient pour leur part restreindre les dépenses en voyageant moins loin ou moins longtemps, en séjournant chez des connaissances ou en réduisant des postes tels que les repas au restaurant. Quant aux destinations les moins chers, les pays scandinaves sont absolument à éviter pour le porte-monnaie car les vacances y sont jusqu'à 30 % plus chères. La France, l'Espagne et l'Italie, sont respectivement 9 %, 19 % et 6 % moins chères que la Belgique. (Belga)