Tout sur Belfius

Un diabète, une maladie psychique ou des problèmes cardiovasculaires : si vous souffrez d'une telle pathologie, vous pourriez devoir payer une prime plus élevée pour votre assurance solde restant dû. Quels sont vos droits ? Et que pouvez-vous faire pour obtenir des conditions plus favorables ?

Les banques belges se concentrent encore trop uniquement sur le profit et délaissent souvent les investissements durables. "Les banques font de petits pas en avant, mais elles ne sont pas suffisamment ambitieuses", déclare FairFin, initiateur du projet Scan des banques en Belgique.

L'entrée partielle en Bourse de Belfius (ex-Dexia), l'un des volets de l'accord sur le budget fédéral 2019 conclu dans la nuit de lundi à mardi, constitue une opération "plutôt positive", selon l'économiste et professeur à la Solvay Brussels School Éric De Keuleneer, interrogé mercredi par l'agence Belga. "En Belgique, on a quelques bons exemples de sociétés publiques entrées en Bourse, comme Proximus ou La Poste, et qui ont par la suite été correctement gérées et ont produit de bons dividendes."

Fin 2017, l'encours des crédits aux entreprises atteignait un montant record de 147,7 milliards d'euros. Et le marché ne semble pas avoir dépassé son sommet.

Les particuliers belges ont, en 2017, placé environ 5 milliards d'euros supplémentaires sur leur compte d'épargne, selon un sondage de Trends auprès de huit banques. Plusieurs enseignes soulignent l'ascension de la popularité des investissements, mais cela ne fait pas encore de nos épargnants des investisseurs.

Fairfin, l'ASBL dont l'objectif est d'informer les gens sur la gestion durable de l'argent, a présenté jeudi dernier son De staat van de banken 2017 (La situation des banques). Il ressort de ce rapport, qui se centre notamment sur la politique d'investissement des banques belges, que seules Triodos Bank et dans une moindre mesure Van Lanschot et VDK Bank réussissent le test de la durabilité.

Toujours plus de personnes utilisent leur smartphone pour la banque en ligne, ressort-il d'un sondage du secteur bancaire. Pour les opérations importantes, on recourt néanmoins toujours beaucoup à l'ordinateur de bureau ou portable.

Ces derniers jours, l'euro a gagné du terrain par rapport au dollar américain. "Mais il est difficile de dire combien de temps cela va durer", réagit Geert Gielens, économiste en chef chez Belfius.

Les banques et les assureurs ont été confrontés à de grands changements, ces dernières années. La crise financière, les évolutions technologiques et la faiblesse des taux d'intérêt leur ont imposé de nouveaux business modèles et des transformations numériques. Comment en récoltez-vous les fruits ?

Pour pouvoir satisfaire une clientèle dont le patrimoine excède 1 million d'euros, les banques privées doivent se montrer particulièrement imaginatives. Voici les solutions déployées par les quatre grandes banques belges pour séduire les grandes fortunes.