Tout sur Belfius

En 2020 et 2021, les quantités de liquidités prélevées aux automates ont reculé de 30 à 40%. Une étude récente confirme cette baisse de popularité de l'argent liquide au profit des transactions numériques. Les banques belges ont retiré, ces deux dernières années, 20% de billets en moins auprès de la Banque nationale.

Quand l'épargne ne rapporte plus rien, il faut investir, au moins partiellement, en actions. Les banques le martèlent et les clients ont visiblement compris.

L'épargne-pension fiscalement avantageuse a été créée à la fin de la décennie 1980. Les modifications dont elle a fait l'objet ces dernières années la rendent désormais fort complexe. Voici, nous l'espérons, de quoi vous aider à y voir un peu plus clair.

Les PME et les indépendants dont les comptes d'épargne ne rapportent quasi plus rien sont de plus en plus nombreux à explorer de nouveaux placements pour rentabiliser leurs liquidités excédentaires, qu'ils soient défensifs ou dynamiques. Rappel des principales pistes à défricher...

Depuis septembre 2019, les banques paient 0,5% d'intérêt pour pouvoir confier leurs excédents de liquidités à la Banque centrale européenne (BCE). Les établissements privés répercutent-ils cette pénalité sur leurs clients? Et comme réagissent-ils à cette rente négative? Nous avons sondé une vingtaine d'acteurs du secteur.

Certaines banques ont indiqué que leur nombre de contrats d'épargne-pension conclus en 2020 était inférieur à celui de 2019. Cela signifierait que moins de Belges ont commencé à épargner pour leur retraite. Cette tendance ne s'est pas installée dans l'ensemble du secteur.

Un diabète, une maladie psychique ou des problèmes cardiovasculaires : si vous souffrez d'une telle pathologie, vous pourriez devoir payer une prime plus élevée pour votre assurance solde restant dû. Quels sont vos droits ? Et que pouvez-vous faire pour obtenir des conditions plus favorables ?

Les banques belges se concentrent encore trop uniquement sur le profit et délaissent souvent les investissements durables. "Les banques font de petits pas en avant, mais elles ne sont pas suffisamment ambitieuses", déclare FairFin, initiateur du projet Scan des banques en Belgique.

L'entrée partielle en Bourse de Belfius (ex-Dexia), l'un des volets de l'accord sur le budget fédéral 2019 conclu dans la nuit de lundi à mardi, constitue une opération "plutôt positive", selon l'économiste et professeur à la Solvay Brussels School Éric De Keuleneer, interrogé mercredi par l'agence Belga. "En Belgique, on a quelques bons exemples de sociétés publiques entrées en Bourse, comme Proximus ou La Poste, et qui ont par la suite été correctement gérées et ont produit de bons dividendes."

Fin 2017, l'encours des crédits aux entreprises atteignait un montant record de 147,7 milliards d'euros. Et le marché ne semble pas avoir dépassé son sommet.

Les particuliers belges ont, en 2017, placé environ 5 milliards d'euros supplémentaires sur leur compte d'épargne, selon un sondage de Trends auprès de huit banques. Plusieurs enseignes soulignent l'ascension de la popularité des investissements, mais cela ne fait pas encore de nos épargnants des investisseurs.