Tout sur BNP Paribas Fortis

Test Achats compte prendre contact avec le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, afin que le transfert de fonds d'épargne-pension entre banques reste gratuit pour le consommateur, indique vendredi l'organisation. BNP Paribas Fortis facturera cette opération 150 euros à partir de janvier. "Inacceptable" pour Test Achats.

Surfant sur le succès grandissant des placements durables, nombre de banques ont accentué leurs campagnes marketing. Ces produits vont dans le bon sens pour la planète, et même pour votre portefeuille, mais prêtez néanmoins attention aux détails et aux frais.

Ces dernières années, les émissions d'obligations destinées aux petits investisseurs se comptaient sur les doigts de la main. Les taux demeurant à un niveau très bas, d'autres sources de financement s'avèrent plus attrayantes. Pourtant, les experts prévoient que les entreprises finiront par revenir frapper à la porte de l'épargnant belge.

Les monnaies virtuelles, et en particulier le bitcoin, sont omniprésentes dans les médias ces derniers mois. Mais pour beaucoup, cela reste un phénomène difficile à se représenter. Vous avez le sentiment d'être le (la) seul(e) à ne pas comprendre cette hype et quels en sont les risques ? Voici ce qu'il faut absolument savoir.

Les particuliers belges ont, en 2017, placé environ 5 milliards d'euros supplémentaires sur leur compte d'épargne, selon un sondage de Trends auprès de huit banques. Plusieurs enseignes soulignent l'ascension de la popularité des investissements, mais cela ne fait pas encore de nos épargnants des investisseurs.

Le Belge semble rester fidèle au compte épargne malgré les taux particulièrement faibles actuellement, ressort-il d'un tour d'horizon de différentes institutions bancaires. En quête de meilleurs rendements, le client se tourne toutefois un peu plus vers les produits d'investissement.

Dès que les taux commencent à grimper, tout peut très vite s'enchaîner. Selon les économistes, le taux belge à 10 ans ne devrait pas dépasser 1,5 % cette année. Les hausses intermédiaires entraînent toutefois des corrections sur les marchés des actions et des obligations. Mais ce n'est pas tout.

Toujours plus de personnes utilisent leur smartphone pour la banque en ligne, ressort-il d'un sondage du secteur bancaire. Pour les opérations importantes, on recourt néanmoins toujours beaucoup à l'ordinateur de bureau ou portable.

Les banques et les assureurs ont été confrontés à de grands changements, ces dernières années. La crise financière, les évolutions technologiques et la faiblesse des taux d'intérêt leur ont imposé de nouveaux business modèles et des transformations numériques. Comment en récoltez-vous les fruits ?

L'argent liquide reste populaire dans notre pays. Une étude récente de la BCE montre que pas moins de 54% des paiements en Belgique sont effectués en pièces et billets. Cependant, nous avons déjà fait quelques pas vers une société sans cash.