Tout sur Bourse

La croissance des bénéfices dans le football européen est sans précédent. Parallèlement, les clubs sont gérés avec un professionnalisme grandissant. Peut-on y voir des opportunités pour les investisseurs audacieux ?

Bpost a ouvert dans le rouge mardi matin à la Bourse de Bruxelles. Vers 09h30, la perte était d'environ 20%, faisant atteindre au cours de l'action un niveau historiquement bas. Pour la première fois depuis la cotation en bourse en 2013, le titre est tombé sous la barre des 9 euros.

Les valeurs des Gafa (Alphabet - maison mère de Google -, Apple, Facebook et Amazon) ont chuté de 367 milliards de dollars en octobre. Les investisseurs redoutent le même scénario que pour PetroChina, Volkswagen, General Electric ou NTT DoCoMo.

Le titre du spécialiste belge du zinc plonge de nouveau alors que les analystes d'ABN Amro ont abaissé leur objectif de cours à 0,01 euro. Selon eux, Nyrstar devra inévitablement passer par une importante restructuration financière qui fera perdre tout ou presque aux actionnaires actuels.

Le géant japonais des services en ligne SoftBank Group prévoit de lever quelque 18 milliards d'euros (2.400 milliards de yens) sur le marché par la mise en Bourse de sa filiale de télécommunications mobiles en Japon, une des plus grosses opérations de ce type dans le secteur technologique.

L'action Bpost perdait à nouveau plus de 5% vendredi en fin de séance à la Bourse de Bruxelles, touchant des plus bas historiques au surlendemain de la publication de résultats trimestriels jugés décevants et alors qu'une grève de cinq jours paralyse en partie l'entreprise postale en Belgique.

Le premier brasseur mondial plonge en Bourse après la révision à la baisse de son dividende. Depuis ses records de 2015, AB InBev a perdu près de la moitié de sa valeur. L'occasion pour l'investisseur de se repositionner sur un titre qui s'est souvent illustré depuis l'introduction en Bourse d'Interbrew en 2000 ?

Les marchés financiers mondiaux ont traversé une semaine particulièrement difficile. La principale question taraudant les investisseurs est s'il faut y voir un simple accident de parcours ou le début d'un marché baissier qui se fait attendre depuis plusieurs années.

Le titre du spécialiste du zinc a de nouveau sombré ce vendredi en Bourse, Nyrstar ayant prévenu qu'il n'atteindrait pas ses objectifs 2018. Le groupe incrimine la rechute du prix du zinc mais n'apparaît guère mieux armé financièrement pour faire face à une hausse du prix du zinc...

A la fin de l'année dernière, de nombreuses sociétés ont rapidement vendu des actions afin d'éviter l'impôt sur la plus-value réalisée. Cet argent est-il retourné au marché boursier via des fonds spécialisés pour les entrepreneurs ?

La suspension du projet d'entrée en Bourse de la première compagnie pétrolière du monde plombe la confiance des investisseurs. Une prise de participation dans le groupe pétrochimique Sabic apparaîtrait toutefois comme une bonne nouvelle.

Devez-vous privilégier un portefeuille riche en actions ou plutôt largement mâtiné d'obligations ? Vaste débat, qui dépasse largement les questions de conjoncture économique ou boursière. Et n'exclut pas le paradoxe.

Donald Trump a évoqué vendredi l'idée d'une publication des résultats des entreprises cotées tous les six mois au lieu de trois comme c'est le cas actuellement et demandé au gendarme américain de la Bourse, la SEC, de se pencher sur la question. Dans un tweet, le président américain explique avoir consulté "certains des plus grands chefs d'entreprises du monde" sur la façon de créer davantage d'emplois et d'améliorer encore le climat des affaires et on lui aurait dit: "Arrêtez la publication des résultats trimestriels et adoptons un système de six mois".

L'action du constructeur automobile Tesla bondissait de plus de 7% mardi à Wall Street après la publication d'un tweet sur le compte certifié d'Elon Musk affirmant que le groupe pourrait quitter la Bourse si le prix de l'action atteignait 420 dollars.