Tout sur Bourse

La volatilité a crevé des plafonds rarement atteints en Bourse. Evidemment, la grande incertitude entourant l'ampleur et la durée de la pandémie de coronavirus provoque une réaction quasiment épidermique des marchés. Les variations de 10% au plus bas/haut connues par Wall Street plusieurs jours de suite interpellent toutefois, d'autant qu'elles ne sont pas toujours en adéquation avec l'actualité. Plusieurs pistes peuvent être avancées pour expliquer ces mouvements d'une rare ampleur.

Que faire face à la déroute des Bourses ? A court terme, il n'y a malheureusement pas d'autre réelle alternative que subir. Mais à plus long terme, des opportunités commencent à émerger.

Les actions de croissance achèvent la décennie sur des résultats boursiers supérieurs à ceux du marché. "Trends-Tendances" examine la stratégie de l'investissement de croissance et voit comment en tirer profit.

Les fonds d'épargne-pension ont largement devancé les assurances en 2019. Leur rendement est supérieur sur cinq ou 10 ans également, voire depuis la création de l'épargne-pension en 1987. Les fonds ont fait un peu moins bien certaines années difficiles en Bourse.

Les "trackers", ou fonds indiciels cotés en Bourse (ETF), facturent de frais nettement inférieurs aux fonds d'investissement traditionnels que les banques proposent à leurs clients. Nous avons interrogé deux spécialistes sur la place à donner à ces produits dans un portefeuille.

L'action du géant pétrolier saoudien Aramco a fini la semaine en baisse jeudi à Ryad, chutant de 3,3% après deux jours de recul consécutifs en raison de fortes prises de bénéfices, effaçant une partie de ses gains initiaux.

" Value time ", " l'heure est à la valeur ", " la revanche des actions 'value' ". Parmi les stratégistes, cela ne fait quasiment plus aucun doute : les actions 'value' vont reprendre la main. Mais attention à ne pas tomber dans le piège.

Les taux bas et les inégalités sont les thèmes les plus commentés dans l'actualité financière ces dernières années. Dans "Millionnaire avec la stratégie du paresseux", l'auteur allemand Christopher Klein montre que les deux sont liés. Mais il donne surtout les clés pour profiter sereinement du système économique actuel, rappelant les vertus des intérêts composés et la meilleure manière d'utiliser ces derniers.

L'IPO de l'année, la plus grande jamais organisée, devrait être lancée d'ici la fin 2019 : celle d'Aramco, le géant pétrolier saoudien, numéro un mondial de son secteur.

Mauvaise passe pour Mithra en Bourse. Cotée sur Euronext Bruxelles, la biotech wallonne spécialisée dans la santé féminine vient en effet d'enregistrer l'une de ses pires semaines de cotation, perdant un quart de sa valeur en quelques jours.

Les autorités saoudiennes étudient la possibilité de reporter l'entrée en Bourse très attendue du géant pétrolier Aramco après l'attaque contre des installations pétrolières du pays ayant réduit brutalement l'approvisionnement du monde en or noir, ont indiqué lundi à l'AFP des sources proches du dossier.

Fin 2018, les gestionnaires de fonds assortis d'une surveillance du cours plancher se sont massivement désinvestis des actions et des obligations. Mais des 6,6 milliards d'euros mis en sécurité au cours des derniers jours de l'année, 3,7 milliards ont été remis au travail début 2019, nous apprend l'Association belge des " asset managers ".

Après de nombreuses années passées à la tête du département Institutional Asset Management chez Degroof Petercam, Jan Longeval donne cours aux investisseurs professionnels à la Vlerick Business School. Voici quelques conseils pratiques, épinglés dans son premier opus intitulé "Dieu ne joue pas aux dés avec la Bourse".