Tout sur Bourse de Bruxelles

Au cours des trois dernières années, quelque 830.000 investisseurs belges ont effectué des transactions en Bourse, un nombre qui a augmenté sensiblement pendant la crise du coronavirus et les confinements qui ont en découlé, ressort-il d'une étude de la FSMA.

Bpost se dote d'une nouvelle vision stratégique "Connect 2026" visant à accélérer sa transformation "en un groupe omnicommerce durable" et à compenser les pertes de revenus liées au déclin du courrier, a-t-elle annoncé mardi. L'entreprise va, pour ce faire, accélérer ses investissements et revoit sa politique de distribution de dividendes, sans exclure la possibilité de cessions d'actifs "non essentiels". La nouvelle politique de dividendes semble refroidir les investisseurs: l'action Bpost reculait de plus de 7% mardi matin à la Bourse de Bruxelles.

Un nombre sans précédent de nouveaux investisseurs ont vu une opportunité de faire des affaires sur le marché boursier ces derniers mois. Les chiffres d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Bruxelles, présentés jeudi en témoignent. "C'est la première fois dans ma longue carrière que je vois un afflux aussi massif d'investisseurs particuliers en période de crise", a ainsi confié Vincent Van Dessel, patron d'Euronext Bruxelles.

L'action Galapagos bondissait de plus de 15% lundi matin à la Bourse de Bruxelles, dans la foulée de l'annonce d'un accord historique conclu entre la société de biotechnologies et sa conseur américaine Gilead. Le poids lourd du BEL 20, AB InBev, reculait par contre de 2,8% après l'annulation de l'entrée en Bourse de ses activités asiatiques.

Bpost a ouvert dans le rouge mardi matin à la Bourse de Bruxelles. Vers 09h30, la perte était d'environ 20%, faisant atteindre au cours de l'action un niveau historiquement bas. Pour la première fois depuis la cotation en bourse en 2013, le titre est tombé sous la barre des 9 euros.

L'action Nyrstar a poursuivi vendredi sa dégringolade avec une baisse de 23% à l'ouverture, soit la plus spectaculaire chute d'une cotation depuis deux ans, rapporte l'agence Bloomberg. Une demi-heure plus tard, le titre affichait un recul de 36%, à un niveau historiquement bas de 2,90 euros. L'action du spécialiste du zinc valait 20 euros lors de son introduction à la Bourse de Bruxelles en 2007.

A l'ouverture de la Bourse de Bruxelles, l'action Ageas prenait déjà 3,1%. Réaction directe à l'information parue hier selon laquelle le fonds d'investissement chinois Fosun -qui détient environ 3% du capital de l'assureur belge- envisage de faire une offre pour racheter l'entièreté ou une partie de la société. Vers 10h00, l'action valait 46,26 euros, sa valeur maximale depuis 2008.