Tout sur Cédric Boitte

La volatilité a crevé des plafonds rarement atteints en Bourse. Evidemment, la grande incertitude entourant l'ampleur et la durée de la pandémie de coronavirus provoque une réaction quasiment épidermique des marchés. Les variations de 10% au plus bas/haut connues par Wall Street plusieurs jours de suite interpellent toutefois, d'autant qu'elles ne sont pas toujours en adéquation avec l'actualité. Plusieurs pistes peuvent être avancées pour expliquer ces mouvements d'une rare ampleur.