Tout sur Charles Symons

Des milliers de "trackers" moitié moins taxés. Et une plus grande transparence des coûts, par ailleurs souvent plus élevés, des fonds activement gérés : voilà le coup de pouce européen aux "trackers".

Moins chers, les fonds indiciels exercent une pression de plus en plus lourde sur les fonds de placement classiques. Les spécialistes croient en la combinaison des deux: "Les gestionnaires de fonds qui se contentent de copier presque automatiquement un indice tout en facturant des frais élevés sont voués à disparaître".