Tout sur épargne

Les banques et les assureurs n'augmenteront pas leurs frais pour les certificats d'épargne, les dépôts à terme et les produits de la branche 21 au cours des prochains mois, malgré la hausse de l'inflation et des taux d'intérêt à long terme. Il est même probable que de plus en plus de banques se tournent vers des taux d'intérêt négatifs à partir de certains niveaux d'épargne.

L'épargne-pension fiscalement avantageuse a été créée à la fin de la décennie 1980. Les modifications dont elle a fait l'objet ces dernières années la rendent désormais fort complexe. Voici, nous l'espérons, de quoi vous aider à y voir un peu plus clair.

Certaines banques ont indiqué que leur nombre de contrats d'épargne-pension conclus en 2020 était inférieur à celui de 2019. Cela signifierait que moins de Belges ont commencé à épargner pour leur retraite. Cette tendance ne s'est pas installée dans l'ensemble du secteur.

Les particuliers belges ont, en 2017, placé environ 5 milliards d'euros supplémentaires sur leur compte d'épargne, selon un sondage de Trends auprès de huit banques. Plusieurs enseignes soulignent l'ascension de la popularité des investissements, mais cela ne fait pas encore de nos épargnants des investisseurs.

Suite à l'accord de gouvernement conclu par le fédéral, nous vous donnons des conseils pour retirer le maximum de votre épargne, compte tenu des nouveaux impôts et des nouveaux avantages fiscaux. Aujourd'hui : gardez le taux sur l'épargne à l'oeil.

Le 6 décembre prochain, BNP Paribas Fortis lance une nouvelle forme d'épargne qui permettra aux clients de mettre de côté quelque 170 euros supplémentaires par an. La banque désire le faire en arrondissant les paiements électroniques à l'unité supérieure.

Le Belge place encore de l'argent sur son livret d'épargne classique, mais pas seulement. C'est ce que nous apprend un sondage que nous avons réalisé auprès d'une dizaine de banques, petites et plus grandes. Voici les tendances pour ce premier semestre.