Tout sur Etats-Unis

Longtemps oubliée, l'inflation est revenue à l'avant-plan. L'emballement des prix inquiète les marchés, habitués aux largesses des banques centrales. Quelle stratégie adopter pour votre portefeuille face à ces tensions inflationnistes?

Le début d'année a été favorable aux valeurs cycliques et aux secteurs décotés suite à la pandémie. Sur le long terme, l'attrait pour les valeurs nippones à forte croissance reste toutefois très important.

En Bourse, Mithra recule depuis la fin mars malgré les feux verts des autorités européennes pour la commercialisation d'Estelle, sa pilule contraceptive de nouvelle génération.

L'OCDE recommande dans un rapport publié mardi d'augmenter l'impôt sur les successions ou donations, dont les recettes sont très faibles en raison des exemptions et abattements, afin de lutter contre les écarts de richesse qui se sont encore creusés depuis un an.

Alors que les Bourses atteignent de nouveaux records et que les prix des logements ont connu une nette accélération l'année dernière, les sociétés immobilières cotées restent à la traîne. Une opportunité à saisir?

A l'image des chiffres de vente trimestriels de LVMH, le secteur du luxe est d'ores et déjà sorti de la crise. Les excédents d'épargne des ménages devraient continuer d'alimenter une croissance désormais entièrement soutenue par les jeunes générations.

Après Tesla, Volkswagen profite à son tour de l'engouement des marchés pour les voitures électriques. La transition attendue des moteurs à combustion vers les batteries offre d'autres opportunités.

Joe Biden a dévoilé un plan d'investissement dans les infrastructures de 2.250 milliards de dollars, tout profit pour une série d'entreprises américaines. Certaines déjà très en vue comme Tesla et d'autres, plus à la traîne ces dernières années.

L'or bleu mérite son titre à en juger par la performance à long terme des fonds axés sur ce créneau plutôt défensif: plus de 10% par an. On comprend l'accueil réservé à Ekopak (traitement de l'eau), dernière recrue d'Euronext Bruxelles.

La combinaison d'un accord commercial post-Brexit, d'un déconfinement imminent et d'une sous-valorisation devrait soutenir les marchés britanniques. Les actions 'value' et le secteur du tourisme sont en première ligne pour profiter du retour en grâce de la Bourse de Londres.

"Je suis une influenceuse dans le domaine de la gestion patrimoniale. Cela amuse beaucoup mes enfants", sourit April Rudin, fondatrice et CEO de Rudin Group, spécialisée dans la mise au point de stratégies marketing à l'intention des acteurs de ce secteur, "Quand ils entendent le terme 'influenceur', la plupart des gens pensent à Kim Kardashian. En réalité, tout qui a des idées peut se lancer dans l'aventure", explique l'une des invitées du prochain Trends Investment Summit.

Les marchés obligataires tournent à leur tour la page de la crise. Aux Etats-Unis, le rendement du bon du Trésor américain à 10 ans a rebondi à 1,6%, au plus haut depuis février 2020.