Tout sur Europe

A la dérive en Bourse jusqu'à la fin juillet, Bpost a, depuis, fortement rebondi, les marchés étant rassurés par ses chiffres semestriels. Des résultats marqués par la pandémie de coronavirus qui a accéléré la mue du groupe.

Les obligations souveraines américaines et allemandes ont de tout temps été considérées comme des valeurs refuges. Mais à présent que " treasuries " et " Bunds " ne rapportent plus rien, l'investisseur se tourne vers la Chine.